BIG MAN
DE LA VRAIE VIE À LA VRAIE LÉGENDE

- Revue de presse -

 

 

        

  

 


evene.fr - 28 décembre 2009


Remonter en haut de la page


La Charente Libre - 28 novembre 2009

Boujut du coq à l'âne

C'est un livre à deux voix d'une facture singulière et d'une vitalité saisissante : "Big Man" de Don Reo et Clarence Clemons dans une traduction de Hugues Barrière (Autour du livre/Documents Rock). En petits chapitres écrits d'une plume alerte et frémissante, le saxophoniste de Bruce Springsteen au sein du E Street Band, Clarence Clemons, entremêle ses souvenirs avec ceux de son ami Don Reo, producteur télé californien. Le Big Man, ainsi surnommé pour sa carrure d'ogre bienveillant, se fait le conteur de sa vie bien remplie, au fil d'anecdotes comme autant de petites nouvelles édifiantes, alternant histoires vécues et fictions inventées. Le vrai et le faux inséparables et complémentaires dans un face-à-face assez délectable. Tout y passe, à grandes enjambées de 1960 à 2009, d'une ville et d'un pays à l'autre, l'enfance, la musique, les tournées qui succèdent aux tournées, les concerts, les amours, les galères, les triomphes, les douleurs et les deuils, les moments exaltants et les jours difficiles. Se tisse ainsi la saga en forme de kaléïdoscope d'un musicien magnifique porté et emporté sur les ailes du rock'n'roll par un lyrisme impétueux. C.C. narre avec humour ses rencontres - collègues, fans, écrivains et acteurs. Robert de Niro lui avouant un jour avoir volé la réplique culte de "Taxi Driver" : "Are you talking to me ?" (C'est à moi que vous parlez ?).

Michel Boujut

Remonter en haut de la page


Ca vous dérange si je m'ennuie avec vous - 21 octobre 2009

#483 - Big Man, de la vraie vie à la vraie légende par Clarence CLEMONS et Don REO

Un bouquin fantastique sortira le 27 Octobre et je pensais que ceux qui ne le savaient pas parmi nos éminents lecteurs devaient l'apprendre ici : Big Man, de la vraie vie à la vraie légende par Clarence CLEMONS et Don REO. L'excellent Hugues Barrière déjà coupable de la seule bio en français lisible du BOSS a fait la traduction du livre de Clarence Clemons, le saxophoniste du E-street Band. C'est un recueil d'anecdotes plus ou moins apocryphes qui vaut son pesant de cacahuètes. Pour vous mettre l'eau à la bouche, un extrait qui explique l'origine du nom du groupe, Enjoy!

Remonter en haut de la page

Remonter en haut de la page


n°3036, semaine du 10 au 16 septembre.




Remonter en haut de la page


voici.fr - 10 septembre 2009


 Retour au livre Remonter en haut de la pageHaut de page   retour à l apage d'accueil Accueil